Ode au bien fourni         

 

Braves gens oyez donc l'histoire
De celui qu'hier on a pendu
Thuriféraires, secouez l'encensoir
Signez vous, vous serez perdus.

1- Il était monté comme un gnou
Ca descendait jusqu'aux genoux
Il en avait toujours envie
On le nommait Jean le bien-fourni

2- Etait-ce un sort lu dans un grimoire
Il fallait le voir pour le croire
Au grand jamais l'on n'avait vu
Au grand jamais l'on ne verrait plus

Gare à toi jolie Demoiselle
Garde à toi gentil Damoiseau
Pères, cachez donc vos pucelles
Mères rentrez vite vos puceaux
Grand-maman, range ta quenouille
Toi curé, point ne t'agenouille
Il est de retour au pays
Revoilà Jean le bien-fourni
La la la la la la la la
La la la la la la la la la

 

3- Dans une ville très loin d'ici
La populace il avait occis
En la tenant de ses deux mains
Comme l'on eu fait d'un gros gourdin

 



4- Poursuivi par les gens du château
Il s'en fuit pour sauver sa peau
Il s'en alla cacher dans les bois
Priant pour qu'on ne l'y trouva

Gare à toi jolie Demoiselle
Garde à toi gentil Damoiseau
Pères, cachez donc vos pucelles
Mères rentrez vite vos puceaux
Cendrillon, range ta citrouille
Toi l'abbé, point ne t'agenouille
Il est de retour au pays
Revoilà Jean le bien-fourni
La la la la la la la la
La la la la la la la la la

5- Il fallut pour saisir le drôle
L'inquisiti-on espagole
Qui décréta bien entendu
Que ce maraud serait pendu

6- Quand elle le vit sur le gibet
La foule en resta bouche bée
Car au moment de trépasser
L'arme des crimes a explosé

Braves gens oyez donc l'histoire...

Braves gens oyez donc l'histoire
De celui qu'hier on a pendu
Thuriféraires, secouez l'encensoir
Signez vous, vous serez perdus

Gare à toi jolie Demoiselle
Garde à toi gentil Damoiseau
Pères, cachez donc vos pucelles
Mères rentrez vite vos puceaux
Il est plus laid qu'une gargouille
Toi l'évêque, point ne t'agenouille
Il est de retour au pays
Revoilà Jean le bien-fourni
Il est de retour au pays
Revoilà Jean le bien-fourni